La démarche

Depuis l'hiver 2020, soit bien en amont des élections de 2022, des réunions de travail ont été organisées pour bâtir un projet pour la colombophilie française. Ce travail continue.

Chaque proposition avancée a été discutée, elle est mûrement réfléchie. Elle peut aussi s'appuyer sur un avis technique (vétérinaire, laboratoire, juriste, collectivités locales, partenaires). 

L'équipe fcf2022 a choisi de dévoiler ses idées pendant la saison colombophile, et non pas quelques jours avant l'élection. Elle entend partager sa vision avec les délégués des associations qui choisiront l'équipe à venir mais aussi avec tous les colombophiles.

Évoquer les projets d'avenir dès aujourd'hui, c'est susciter, nous l'espérons, un débat constructif entre colombophiles, dans les sièges. L'avenir de la colombophilie française est l'affaire de tous.

Semaine après semaines, fcf2022 vous dévoile ses propositions fortes.

1. Une maison de la colombophilie

Combien de colombophiles français ont-ils déjà poussé la porte de la fédération colombophile française (FCF), rue Carnot à Lille ? Le siège de la FCF doit être ouvert aux colombophiles et ne pas se borner à abriter des locaux administratifs. Il doit refléter une colombophilie française dynamique, innovante et rassemblée. C'est pourquoi nous voulons créer une maison de la colombophilie.

Passez commande en ligne et récupérez votre commande devant notre boutique.


2. Un site internet moderne, interactif et pratique

En peu de temps, la colombophilie a véritablement changé d’univers : le numérique a révolutionné notre passion. Constatation électronique, signalements et résultats en ligne, forum, réseaux sociaux, enlogement numérique ont profondément modifié la colombophilie, le plus souvent pour le meilleur.

Un site internet est aujourd’hui une façon unique de communiquer avec le monde, accessible au passionné de colombophilie comme au profane. Le web est une formidable vitrine pour communiquer sur notre passion et garder le lien entre colombophiles de toute la France. 

3. Des dirigeants élus par tous, c'est indispensable !

 Ces dernières décennies, les colombophiles se sont éloignés de la gestion de la Fédération colombophile française. Les assemblées générales sont malheureusement devenues squelettiques au fil des années, à la FCF comme dans de nombreuses régions. Il faut mettre un terme à la démocratie indirecte et diluée de la FCF : à tous les niveaux, les colombophiles doivent directement choisir leurs dirigeants, sans l’intermédiaire de délégués parfois tirés au sort.

Dans son groupement, dans sa région, pour sa fédération nationale, le colombophile détenteur d’une licence FCF doit pouvoir élire directement une équipe, choisir son projet, la sanctionner le cas échéant. Le vote doit pouvoir s’effectuer à bulletin secret lors des congrès, mais aussi de manière électronique ou par correspondance. De nombreuses structures accompagnent aujourd’hui les associations pour garantir le succès et le sérieux de ce type d’élections. 

4. 2024, année olympique, année de la colombophilie

Imaginez… Nous sommes le samedi 10 août 2024, dans la magie estivale du dernier week-end des Jeux olympiques de Paris. Il est 16h, devant le colombier de la maison de la colombophilie (voir la proposition n°1 de l’équipe fcf2022), les marches du podium attendent les vainqueurs du concours olympique… Qui pour monter sur la plus haute ? Nos voisins belges, allemands, portugais, un Chinois peut-être ou un représentant polonais, roumain, brésilien ? Et pourquoi pas un Français !

2024, année olympique, année de la colombophilie ! Avec les Jeux olympiques organisés en France, 2024 est une formidable opportunité pour promouvoir la colombophilie et le pigeon voyageur auprès de tous. Les médias et les partenaires institutionnels y seront sensibles, c’est une certitude.

5. La reconnaissance de toutes les associations colombophiles

 

 La colombophilie française ne manque pas d’acteurs pour rendre notre passion vivante. Bien sûr, il y a les régions, les groupements et les associations affiliées à la FCF. Mais il y a aussi des ententes de vitesse, des ententes de demi-fond, des associations de fond, des associations de grand fond, locales, régionales ou nationales qui ne sont pas officiellement reconnues, ou alors du bout des lèvres.  

6. Anti-dopage : 

des contrôles sécurisés 

Dans tous les sports, la fédération se doit d’assurer l’équité entre les participants. Cela passe par une politique antidopage irréprochable, sécurisée et transparente.

Le contrôle des médications est essentiel afin d’assurer la régularité des compétitions et le bien-être des pigeons voyageurs, de préserver l’image de la colombophilie.


7. Un débutant, un parrain, un colombier

 

 

En une vingtaine d’années, le nombre de colombophiles français est passé de 22.000 licenciés à moins de 9.000 aujourd’hui. Recruter de nouveaux adhérents est un véritable défi, difficile, mais le relever est indispensable à la survie de la colombophilie française.

Pour les nouveaux venus dans notre belle passion de la colombophilie, l’équipe fcf2022 lancera l’opération « un débutant, un parrain, un colombier », un triptyque indissociable. 

8. Des semi-nationaux mieux valorisés, plus dotés

De Dunkerque à Lourdes, de Brest à Strasbourg, notre pays est vaste, les lignes de vol diverses. Les concours semi-nationaux sont une belle opportunité pour réunir tous les amateurs français.

Les concours semi-nationaux doivent devenir des rendez-vous incontournables de la saison colombophile. Pour y parvenir, la promotion de ces rendez-vous doit être amplifiée, les dotations nettement renforcées pour attirer le plus grand nombre


9. Une plus grande présence dans les instances nationales et internationales

 

Avec les différents partenaires, nouer des liens plus forts est essentiel pour promouvoir et défendre la colombophilie.

 

Si la fédération colombophile française (FCF) siège à la fédération colombophile internationale (FCI), elle est relativement discrète voire absente de bien des relations institutionnelles ou internationales. 

10. La réorganisation des régions

 La fédération colombophile française a un devoir : permettre au plus grand nombre d’assouvir sa passion pour les pigeons voyageurs et les concours. Cela passe par la facilité d’accéder aux compétitions sportives, au plus près de chez soi, parfois avec une association frontalière, une région limitrophe. Quand les conditions de jeu se compliquent, c’est le découragement qui arrive et bien souvent un colombophile est perdu… 


11. Un nouveau logiciel de gestion // Un module d'annonce des lâchers

 

 La technologie au service de la colombophilie, c’est une réalité depuis une vingtaine d’années. La constatation électronique est devenue majoritaire dans toutes les régions de France, sans pour autant écarter les derniers pratiquants « au manuel ». 

Plus que jamais, il nous faut encore évoluer.